Talk about everything and nothing
Pour profiter du forum, inscris-toi ou connecte-toi ! Taean forum regorge de discussions, d'astuces, de jeux, de débats et de concours, alors n'attends pas, inscris-toi Wink
Nous sommes actuellement le Sam 20 Jan 2018 - 5:24.
Talk about everything and nothing
Les posteurs les plus actifs du mois

Les posteurs les plus actifs de la semaine


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Histoire n°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Histoire n°2 le Ven 29 Avr 2011 - 17:35

Lokiah

avatar
Fondatrice
Bonjour !
Je vais commencer une histoire que vous allez devoir compléter.
Oui, c'est l'histoire n°2, mais sans règles précises, ce qui signifie qu'elle n'a aucun rapport avec la première histoire.

Début de l'histoire

Je courais. Mais je n'en pouvais plus. Alors, je m'assis, et usai le reste de mon énergie afin d'escalader la grande paroi rocheuse qui constituait la falaise. À peine à mi-chemin, je m'arrêtai. Je mis mes pieds sur des morceaux de pierre durs, puis je mangeai un morceau de mon sandwich, et je bus quelques gorgées de mon eau froide, de la bonne eau de source, de l'eau fraîche. Ensuite, je continuai mon chemin.
Mais la surprise qui m'attendait en haut de la falaise n'était pas totalement bien.
Je reconnus, tout d'abord, une pierre grise et dure dans laquelle était taillée un visage qui était vaguement connaissable pour moi, mais très familier pour les êtres qui peuplaient le village au-dessus de la falaise. Ces êtres, c'étaient des "boules" gris très foncé, voire noir, avec de longs cheveux tressés, d'un blond couleur paille. Ils avaient des formes bizarroïdes sur le torse, tracées au pinceau doux et fin, plongé dans de la peinture beige, rouge et noire. Ils étaient pieds nus, et la plupart étaient des vendeurs de lances, de fournitures d'artisanat et de cannes à pêches. D'ailleurs, l'intégralité de ces êtres pêchaient au bord du grand lac glacial. Ah, j'avais oublié de dire la matière du sol de ce village. La falaise était bien en pierre, je marchais sur un sol de verdure verte et de mousse. Mais ce village était bâti sur de la neige. De la neige blanche et froide. Et un peu plus loin, lorsque les constructions se faisaient de moins en moins présente, il y avait de l'eau, sans doute très froide et glaciale puisqu'elle résidait près de la neige. Donc on peut dire que ces êtres pêchaient dans l'eau glaciale sur laquelle flottaient de gros icebergs glacés. L'eau devait être gorgée de poissons ne vivant que dans le Pôle Nord ou le Pôle Sud, même si je ne savais pas vraiment lesquels. En fait, ces êtres étaient petits.
Je me tournai à gauche et à droite. Il y avait des cerfs au pelage blanc et aux cornes brunes, mais je reconnus aucun ours. Des oiseaux volaient au-dessus du lac et des pêcheurs, en espérant que quelques-uns de ces êtres auraient la bonne volonté de leur donner un peu de leur poisson faisant partie de leur chasse marine.
Hum... Puis-je savoir qui vous êtes ?, toussotai-je. Je n'ai d'ailleurs jamais vu ce lieu auparavant.
Qui nous sommes ? C'est plutôt à toi de nous dire qu'est ce que tu fais ici, espèce d'inconnu émigré ! Tu sais ce qu'on leur fait, aux émigrés ? On les garde ici, prisonniers. On ne leur donne à manger que du pain et de l'eau
, dit un des êtres.
J'étais horrifié.


À vous de continuer l'histoire ! (où à moi, naturellement.)

Voir le profil de l'utilisateur http://taeanforum.forumgratuit.org

2 Suite de l'histoire le Sam 30 Avr 2011 - 11:46

Lokiah

avatar
Fondatrice
Mais finalement, personne ne m'enferma dans la soi-disant prison. Ils m'abritèrent dans une maison pour quelques jours, de plus que j'avais prévu de camper au bord d'un lac. Ces temps-ci il faisait chaud, je désirais donc la plupart du temps être en compagnie du froid, et bien j'étais servi : à présent, je campais dans un abri certes moins évolué qu'une tente mais assez confortable, et j'étais au bord d'un énorme lac glacial qui bordait un sol enneigé. Le soleil se pointait à l'horizon, on était le soir et il commençait à faire un peu plus froid. On aurait dit que le soleil fondait dans l'eau froide, tel un boule orange et jaune au milieu d'un ciel devenu rose, blanc et bleu pâle pour cause de l'absence de leur source de lumière naturelle.
Finalement, j'avais quasiment les mêmes droits que les êtres.
Je ne savais pas encore si j'avais le droit de pêcher, mais peu après un être m'enseigna la pêche. Il me prêta d'abord sa canne à pêche.
Va la chercher dans la maison, me dit l'être qui m'apprit la pêche.
J'allai chercher la canne à pêche dans la maison, en ignorant littéralement son lieu de présence.
J'avais faim, je désirais par-dessus tout être assis sur une chaise, en face d'une table sur laquelle aurait été posés une miche de pain frais ou une brioche grillée, de l'eau ou du lait, et un fruit. Pour l'instant, je ne voulais que ça.
Non, je n'irais pas dans la cuisine. Pourtant, je le voulais absolument. Mais, soudainement, comme si je ne pouvais pas me contrôler moi-même, mes jambes dirigèrent mon corps (donc moi) vers la cuisine. C'est comme si je disais que moi, j'étais DEUX "moi" : Mon corps, et mon esprit. C'était mon corps qui me dirigeait dans la cuisine et mon esprit qui disait à mon âme que je n'irais pas dans la cuisine. Mais après tout, je ne fais qu'un. Donc soit je ne voulais pas aller dans la cuisine, soit je le voulais. Et si je l'avais désiré, alors c'était mon âme ET mon corps qui m'avaient dirigé jusqu'ici. Alors que je m'apprêtais à ouvrir le placard, des bruits de pas se firent entendre. Je me cachai sous la table, mais me cognai contre la chaise. Je m'allongeai, évanoui. Un son très aigu, insupportable, résonna dans ma tête.
Des heures se passèrent sans rien. Avec le vide dans mon corps, ET dans mon âme. Là, cette fois-ci, mon esprit n'y pouvait plus rien. Il dormait. Il n'ordonnait rien. Alors, je pouvais me lever à tout moment, faire ce que je voulais sans que mon âme et que mon esprit interviennent et m'ordonne de revenir sous la table, dans la cuisine. Et c'est ce que je fis ; je me levai, tel un somnambule, en direction du lac glacial, en empruntant le chemin le plus court et où j'étais sûr que personne ne me surprendrait.
Je plongeai dans le lac. Là, c'était mon corps qui le faisait, et mon âme et mon esprit n'y était pour rien ; ils dormaient, intacts mais faibles. Ma tête, celle qui réfléchit, c'est mon âme, dont mon esprit, ou bien mon corps ? Je l'ignorais ! C'était glauque. Je me retrouvai divisé en deux, dans une partie qui était occupée par mon esprit et mon âme et dans la deuxième partie qui était occupée par mon corps. Et pourtant, "moi divisé en deux" n'avait aucun sens puisque mon corps, mon âme et mon esprit ne faisaient qu'un. Est-ce mon corps qui est DANS mon âme et mon esprit, ou l'inverse. Une chose était sûre : cela ne m'était jamais arrivé avant, et ce lieu était magique. Un lieu qui m'aurait inversé les sentiments, un lieu qui m'aurait transformé en somnambule alors que mon âme et mon esprit ne pouvaient plus rien contrôler.



CONTINUEZ L'HISTOIRE

Voir le profil de l'utilisateur http://taeanforum.forumgratuit.org

3 Re: Histoire n°2 le Sam 30 Avr 2011 - 17:34

Blof


Modérateur
Modérateur
Toi, l'émigré, écoute-moi bien. La prochaine fois qu'on te surprend dans la cuisine sans notre autorisation, tu vas bien entendre la grosse voix grave du Roi ! me gronda l'être, celui qui m'enseignait la pêche.
Le Roi ? Jamais entendu parler ! Comment pouvais-je lui expliquer qu'à partir du moment où je me suis évanouie, mon corps s'est détaché de mon âme et de mon esprit ! Pour conclure l'histoire, je contrôlais mon corps mais mon âme et mon esprit m'avaient fui. J'ignorais où ils étaient.
Mais après tout, je te comprends, reprit l'être. Nous autres, les roharts, possédons une culture qui repose sur la pêche, plus précisément la pêche à la baleine. Et comme tu as sans doute pu le remarquer en entrant dans la cuisine, l'intégralité des tableaux représentaient le Roi...
Et , à ce moment précis, des bruits de pas se firent entendre... encore plus forts... très forts... tellement forts qu'on avait bien l'impression de se faire écraser par un géant. Je n'osai pas lever la tête... mais le soi-disant "rohart" en face de moi n'était pas du tout inquiet, ni surpris, ni étonné. Alors, je levai la tête. Un immense (par rapport à la taille de l'être au-dessus de moi, le mot immense était la plus petite taille en dessous de zéro) être, qui ressemblait très fortement au rohart devant moi, se rapprocha. Il l'avait l'air sévère.
Pas de doutes, c'était un rohart également.
Il était GIGANTESQUE. IMMENSE. EXTRÊMEMENT GRAND.

POUR LA SUITE DE L'HISTOIRE, JE VOUDRAIS :
PRÉNOMS / NOMS
Que l'on précise le prénom et le nom de l'aventurier
Que l'on précise le prénom et le nom du roi
Que l'on précise le prénom et le nom de plusieurs roharts

ARRIVÉE / DÉPART

Que d'autres roharts arrivent
Qu'une tribu ennemie arrive
Que les Pictes interviennent (qu'il viennent d'Écosse pour envahir les Roharts)
Que les Pictes soient déchus de leurs victoires, donc qu'ils perdent la bataille contre les Roharts, et qu'ils marquent une défaite dans leur "cahier de victoires / défaites)


_______________________________


S'il vous plaît, donnez-moi une bouteille d'eau de Javel.
Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Histoire n°2 le Jeu 5 Mai 2011 - 21:33

Ulrich

avatar
Programmeur et admin
Toi, l'émigré, écoute-moi bien. La prochaine fois qu'on te surprend dans la cuisine sans notre autorisation, tu vas bien entendre la grosse voix grave du Roi ! me gronda l'être, celui qui m'enseignait la pêche.
Le Roi ? Jamais entendu parler ! Comment pouvais-je lui expliquer qu'à partir du moment où je me suis évanouie, mon corps s'est détaché de mon âme et de mon esprit ! Pour conclure l'histoire, je contrôlais mon corps mais mon âme et mon esprit m'avaient fui. J'ignorais où ils étaient.
Mais après tout, je te comprends, reprit l'être. Nous autres, les roharts, possédons une culture qui repose sur la pêche, plus précisément la pêche à la baleine. Et comme tu as sans doute pu le remarquer en entrant dans la cuisine, l'intégralité des tableaux représentaient le Roi...
Et là, à ce moment précis, des bruits de pas se firent entendre... encore plus forts... très forts... tellement forts qu'on avait bien l'impression de se faire écraser par un géant. Je n'osai pas lever la tête... mais le soi-disant "rohart" en face de moi n'était pas du tout inquiet, ni surpris, ni étonné. Alors, je levai la tête. Un immense (par rapport à la taille de l'être au-dessus de moi, le mot immense était la plus petite taille en dessous de zéro) être, qui ressemblait très fortement au rohart devant moi, se rapprocha. Il l'avait l'air sévère.
Pas de doutes, c'était un rohart également.
Il était GIGANTESQUE. IMMENSE. EXTRÊMEMENT GRAND.

POUR LA SUITE DE L'HISTOIRE, JE VOUDRAIS :
PRÉNOMS / NOMS
Que l'on précise le prénom et le nom de l'aventurier
Que l'on précise le prénom et le nom du roi
Que l'on précise le prénom et le nom de plusieurs roharts

ARRIVÉE / DÉPART

Que d'autres roharts arrivent
Qu'une tribu ennemie arrive
Que les Pictes interviennent (qu'il viennent d'Écosse pour envahir les Roharts)
Que les Pictes soient déchus de leurs victoires, donc qu'ils perdent la bataille contre les Roharts, et qu'ils marquent une défaite dans leur "cahier de victoires / défaites)
EDIT MODO Lokiah : Ah là là tu as beaucoup abusé ;D

TROP BIEN MON HISTOIRE !


_______________________________


Salut Invité télécharge le calendrier de l'avent officiel pour obtenir des cadeaux sur le forum. Disponible sur : http://www.packupload.com/DHKM1QOK3LD Ajout d'une grosse ammélioration a voir dès le lancement du logiciel Wink


Spoiler:


Membre du fan-club.
Etudie en ce moment le VB.net (60%) et le MySQL(0%)


Spoiler:
Venez découvrir la dernière version du floodeur universel d'Ulrich : http://www.packupload.com/DYRJBLD2RUYet ceci gratuitement !
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum