Talk about everything and nothing
Pour profiter du forum, inscris-toi ou connecte-toi ! Taean forum regorge de discussions, d'astuces, de jeux, de débats et de concours, alors n'attends pas, inscris-toi Wink
Nous sommes actuellement le Dim 21 Oct 2018 - 16:59.
Talk about everything and nothing
Les posteurs les plus actifs du mois

Les posteurs les plus actifs de la semaine


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Dessiner une B.D

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Dessiner une B.D le Mer 7 Sep 2011 - 13:37

Lokiah

avatar
Fondatrice
[Tutoriel] Dessiner une B.D

Bonjour !
J'ai décidé de vous préparer un petit tutoriel pour dessiner une B.D et écrire ses dialogues.
Sachez d'abord que là, ce n'est un tutoriel que pour débuter, après vous pourrez faire évoluer vos compétences en lisant d'autres tutoriels plus efficaces.
Actuellement, vous avez l'envie soudaine de dessiner et d'écrire ? Ne vous lancez pas tout de suite dans une B.D. Ce n'est pas parce-que vous avez eu l'envie soudaine de dessiner et d'écrire que vous devez vous y mettre maintenant. Vous devez réfléchir et être patient, et ne jamais improviser. Vous devez savoir le déroulement de l'histoire, au moins les personnages principaux, le ou les lieu(x) de l'histoire et savoir quelques-uns des dialogues importants, et surtout, le titre et le genre.
Sachez surtout que dessiner une B.D requiert beaucoup de pages et de temps. Donc réfléchissez avant de vous y mettre. Pour ne rien gaspiller, vous pouvez dessiner au verso de la fiche ou écrire les cartes descriptives personnelles du profil d'un des personnages principaux de votre histoire.
D'abord, sur une première feuille, écrivez ce qui est important à savoir dans une B.D (autrement dit, ce que j'ai écrit précédemment).
Vous devez normalement utiliser également le verso de votre feuille pour écrire vos conditions à vous, celles que vous aurez trouvées personnellement et qui sont sans doute utiles pour votre histoire.
Naturellement, sur une autre feuille, écrivez aussi les personnages, le lieu ou les lieux de l'histoire, le déroulement, le titre, le genre, puis dessinez les cartes descriptives personnelles des principaux personnages, et rédigez les dialogues de votre B.D sans improviser.
Improviser serait sans doute une grave erreur que vous pouvez corriger grâce à la gomme, simple mais efficace si vous avez écrit au crayon gris.
D'ailleurs, c'est ce que je vous recommande de faire si vous n'êtes pas sûrs de vous, et si vous préférez ne pas avoir à recommencer si vous ratez et si vous avez au stylo bille.
Voici ce dont vous avez principalement besoin pour vos B.Ds.


  • Des feuilles, de préférence cartonnées
  • Un crayon gris bien taillé et une gomme propre.
  • Un taille-crayon si nécessaire.
  • Une règle , une équerre, un compas et/ou un rapporteur.
  • Des feutres ou des crayons de couleurs aux mines bien taillées et piquantes.
  • Un feutre fin noir pour les contours.
  • Des pochoirs pour tracer des formes.
  • De l'imagination !
Voilà, là c'était le matériel pour dessiner votre propre bande dessinée.
Maintenant, encore une astuce.
Sur une feuille ou sur le verso d'une feuille déjà utilisée, imaginez les positions principales de nos mains.
Il y a ouvrir, fermer, appuyer, tenir, écrire, pousser, tirer.
Dessinez alors des positions de mains qui ouvrent, ferment, appuient, tiennent, écrivent, poussent, tirent. Réessayez jusqu'à ce que vous connaissiez exactement le mouvement que fait la main, pour que ce soit plus utile dans votre B.D et afin de ne pas perdre trop de temps.
Je vous conseille de disposer sur votre bureau les objets suivants : un crayon, un bâton droit, une feuille de papier, un tissu, un outil fin et une boîte en carton (une boîte de céréales ou de sucre, par exemple.)
Le crayon pour l'action d'écrire. Le bâton droit pour pousser, tirer, ouvrir, fermer.
La feuille de papier pour aplatir, plier, couper.
Le tissu pour accrocher ou coudre.
L'outil fin pour couper, peler, éplucher.
& la boîte en carton pour verser, remplir, incliner.
Pour utiliser ces objets et avoir moins de difficultés à dessiner les positions de mains et de poignets, prenez ces objets et par exemple pour verser, inclinez la boîte en carton de façon à ce que l'on croie que c'est le contenu de la boîte que vous versez. Immobilisez votre main puis, de l'autre, dessinez ce que vous voyez.
Puis mettez en valeur les positions que vous allez le plus utiliser par rapport à votre histoire. Par exemple, pour une histoire parlant de cuisine, vous pouvez utiliser principalement l'action de couper du pain, d'éplucher ou de peler avec l'outil fin, par exemple.
Une fois les positions de mains choisies, tu peux commencer.
Taille la mine de ton crayon pour que cette dernière soit piquante.
Si tu désires mettre plus de peps ou de kitch dans ton histoire, rajoute des couleurs, ou pour plus de sombre, trace les contours de tes dessins avec le feutre noir mais plus précisément ayant une fine mine noire qui s'écrase légèrement sur le papier pour un peu d'épaisseur ou de finesse, selon le volume du trait.
Si tu souhaites dessiner un joli décor, je propose d'utiliser un feutre à la mine très fine mais aussi assez dure. Ainsi, tu peux les dessiner les contours avec, comme pour des collines, j'utiliserais comme pour la nature un feutre fin vert foncé.
Et à l'intérieur, je suggère de colorier en une couleur de ton plus clair avec un crayon bois coloré vert également (selon la couleur du contour du décor). Ainsi, cela des décors originaux et qui auront leur effet.
N'oublie pas le soleil ou la lune. Pour le soleil, le ciel peut être blanc, bleu pâle, turquoise ou gris avec des nuages qui peuvent le cacher. Tu peux donc, en fonction de la position du soleil sur ton dessin, varier entre l'ombre plutôt à gauche ou l'ombre plutôt à droite, ou même en haut ou en bas.
Ou bien justement, pour la lune, un ciel plutôt gris, bleu foncé ou noir, avec quelques étoiles, et la lune fera l'effet d'un léger éclairage sur le décor, mais attention : pour le soleil, s'il est positionné à gauche d'un objet, l'ombre sera en son côté opposé, donc à droite de l'objet.
En revanche, pour la lune sur un fond de couleur foncée ou pâle, la lune éclaire l'objet de son même côté. S'il fait nuit, il n'y aura pas d'ombre.
Tu peux aussi varier en fonction du temps. La nuit, non seulement la lune peut éclairer le décor, mais tu peux aussi installer des objets dignes d'éclairer un objet qui manque justement de lumière dans ton décor : une lampe allumée, par exemple.

N'oublie pas les petits décors indispensables pour que l'on sache dans quel décor se trouve exactement ton dessin. Des coquillages pour le sable. Des fleurs pour la forêt. Quelques gouttes d'eau dégoulinant sur des feuilles de palmiers sec pour de l'humidité dans une jungle d'île tropicale.
De la fumée pour l'intérieur d'une cuisine et d'une pizzéria.
Des articles en vitrine pour un point de vente quelconque.
Et, surtout, les ombres pour le jour et la lumière pour la nuit.

Par quoi commencer ?
Si tu ne trouves pas un titre de B.D digne de ce nom, ne panique pas : c'est à peu près normal.
Tu trouveras un titre au fur et à mesure que tu aies des idées en écrivant tes dialogues et en dessinant le contenu de tes carrés de B.D.
Si tu as de l'imagination, ça devrait aller comme sur des roulettes.
Mais attention, retiens bien le fait que tu ne dois pas faire preuve d'improvisation mais d'idées et de réalisme.
Tu devras avoir écrit tes dialogues et t'être entraîné pour tes dessins à l'avance, afin de ne pas carrément oublier les dialogues d'un personnage si tu t'es basé sur un autre principe de B.D au dernier moment.
Le contexte de ton histoire doit être original et bluffant, c'est ça le concept.
Pour commencer, écris donc le titre, ou tu l'écriras plus tard si tu e trouves pas d'idée.
Ensuite, ajoute une devise ou une description d'histoire, sans oublier le fameux numéro de chapitre ainsi
que son titre s'il en a un.
Dessine ensuite au hasard des carrés sur ta feuille. Des carrés de toutes tailles. Grands, petits, larges, étroits, moyens... tout est permis.
Tu n'as pas encore d'imagination mais cette fois-ci pour le contexte de ton histoire ? Ça, c'est l'angoisse de la page blanche. Ça se soigne, mais entraîne-toi à ne plus avoir peur de n'avoir aucune idée car ce n'est pas une question de rivalité ou de concurrence.
Calme-toi, détends-toi, et tu verras que tout ira bien si tu te concentres comme il le faut.
Choisis un lieu où ton personnage
principal se réveille. Bien sûr, tu n'es pas obligé(e) de faire réveiller ton personnage. Tu peux même dessiner un endroit où il n'y a personne, juste pour le décrire.
Ou encore, un endroit où on ne comprendra pas trop le début, c'est là le suspens de ton histoire. Une salle sombre, noire, avec un prisonnier sur une chaise... et là, il n'y a plus de suspens : l'aventure surgit.
Attention, si le genre de ton histoire porte plutôt sur l'action, évite de raconter la vie privée de tes personnages principaux, tu perdras du temps. Passe tout à de suite à l'action mais avant, le suspens.
Sinon, si tu souhaites parler de simples personnes modestes et basiques, essaie tout de même de faire preuve de réalisme en y ajoutant une touche de peps ou de fun.
Remplis les carrés avec les décors ou les visages / les corps des personnages que tu souhaites faire voir dans tes dessins.
Dessine d'abord le visage du personnage. Ce dernier doit d'abord être chauve, puis rajoute-lui des cheveux et une belle coiffure, puis une tenue sur son corps. Et des traits de caractères.
Note tout ça sur les cartes descriptives personnelles de tes personnages, cette carte, tu l'auras rédigée au début, avant d'écrire et de dessiner.
N'oublie surtout pas de dessiner les différentes tenues que peut porter ton personnage, et écris dessous ou dessus où il porte ce vêtement.
Si ton personnage parle, fais-lui ouvrir la bouche. Ou s'il ressent une émotion, dessine un émoticône représentant l'humeur actuelle du personnage. Joues rouges pour vexé, petite goutte sur le visage pour inquiet ou confus, croix arrondie pour en colère, sourcils vers le bas et cils vers le haut et bouche fermée pour déçu...
Place ensuite, à côté du personnage, une bulle blanche vide (seulement si ton personnage a la bouche ouverte).
Dans cette bulle, inscris le dialogue de ton personnage en commençant bien la majuscule, en ajoutant la ponctuation, les points et les majuscules aux noms propres et non aux noms communs.
Ainsi, ton personnage peut parler.
Vois les différentes bulles de dialogues possibles sur un site que tu auras cherchés, et sache qu'il existe deux fonctions de dialogue :
les bulles et l'écriture.
Une écriture en vague avec des points à la place des coeurs montrent de l'envie, de l'amour, etc.
Des bulles en pointillés indiquent un murmure, tandis que celles avec des traits piquants autour montrent la colère, le cri.


Je modifierai le topic pour vous faire part de mes prochaines connaissances que je base sur les sites du net.
Revenons sur la B.D en elle-même.
N'oubliez pas de consulter régulièrement des sites faits pour apprendre à faire évoluer ses compétences mais avant tout, entraînez-vous en français.
Ne serait-ce qu'en vocabulaire pour que ce dernier soit plus enrichi de votre côté, et afin que vous puissiez faire comprendre à votre entourage le langage que vous désirez employer pour votre histoire.
Ensuite, travaillez votre orthographe pour éviter les fautes, et la grammaire pour le bon emploi des mots.
Par exemple, si vous souhaitez parler d'un champ, au milieu duquel il y a de la végétation, au centre de laquelle il y a un lycée, veillez à employer le bon mot.
Si vous souhaitez parler du champ à partir du mot "végétation", écrivez plutôt "le champ qui entourait la végétation". De même pour le lycée : "le lycée qui était entouré par la végétation" ou si vous voulez parler de la végétation à partir du champ ou du lycée, dites "la végétation entourée par le champ", "la végétation qui était/est entourée par le champ" ou "la végétation qui entourait le lycée".
De même pour, par exemple, en ville, un marchand de glaces, et plus loin un vendeur de chaussures.
"je vais voir le marchand de glaces, puis le marchand de chaussures". Ou bien d'abord "j'irai voir le marchand de chaussures après avoir vu le marchand de glaces".
Employez à chaque le bon temps et bien conjugué, sinon cela entraînera des dialogues qui n'étaient pas ceux qui étaient normalement prévus.
À ne pas faire :
J'étais allé voir le marchand de glaces et j'irai voir le marchand de chaussures. Puis j'irai dans le lycée qui entoure la végétation.
C'est faux et c'est à ne pas employer.
Si tu écris cela, tu confonds "entoure" et "entouré par". "entoure", c'est que tu parles de quelque chose qui entoure une autre chose, qui est donc externe au centre. Pour "entouré par", tu parles de quelque chose qui est entouré par une chose, et donc que le décor dont tu parles met en valeur une scène interne.
À faire :
Je suis allé voir le marchand
de glaces et je verrai le marchand de chaussures. Puis j'irai dans le
lycée qui est entouré la végétation.

C'est vrai et c'est à employer.

Bon courage, n'hésitez pas à poster vos dessins dans la section de dessin et de nous indiquer que c'est de vous Wink Voilà, tout en espérant que j'ai pu en aider plus d'un... à bientôt !


Voir le profil de l'utilisateur http://taeanforum.forumgratuit.org

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum